librairiemobile

tu consommes - tu pilles la planète

Accueil > textes & archives > Sommes nous prêts ? - 27 novembre 2015

Sommes nous prêts ? - 27 novembre 2015

mardi 6 février 2024, par dvial

L’archive de cet article est ici :
https://librairiemobile.wordpress.com/2015/12/09/sommes-nous-prets/

Sommes nous prêts ?

vendredi 27 novembre 2015

Il n’y a rien dans mon crâne d’autre, que la ferveur inattendue des mots qui s’émiettent comme des corps sur le bitume. La fosse commune planétaire déborde de toutes parts.

Cultiver l’étonnement et tracer dans la fine couche de cette poussière une figure amicale.

Sommes nous prêts ?

Qui revient déjà et s’irrite de cet état ? Qui plane en doute la sécurité sur écoute ? Qui devine le rideau de fumée qui masque le miroir dans lequel nous risquerions de nous voir tels que nous sommes, naïfs artisans complices d’une réalité barbue qui soudain claque comme une ceinture ?

Au coeur, il est peu rassurant de vous voir drapé-es de tricolore, singularités apeuré-es qui revêtez l’uniforme pour vous fondre en une armée de patriotes ambidextres, capables d’appuyer sur la gâchette de l’index droit comme de l’index gauche.

Les temps sont troublés par les hydrocarbures et la corruption, par le mensonge et la mauvaise foi, par le mépris et l’ignorance. Nous sommes comme fascinés par ce théâtre d’ombres et de sang, hypnothisé-es volontaires pour détourner le regard de nos travers, focalisé-es sur la menace immédiate qui suinte de nos écrans.

L’heure serait à l’érection de barrières : pour avoir peur à l’abri ?

Etes-vous prêt-es ? Vraiment ? A vous lancer dans la guerre ? Front bas et sabre au clair ? Délateur ou milicien : quel sera votre rôle dans ce nouveau décor ? Combien d’années perdrons-nous encore à ce jeu là : détourner l’attention par l’artifice surfait de la guerre, alors que nous sommes à la veille d’une Transition …

La peur du changement de paradigme, la peur d’un changement radical de notre conception du monde semble bien plus difficile à vivre que la peur de l’Autre. Surtout ne pas remettre en cause notre délire productiviste-consumériste. Surtout en rester au modèle impérialiste-capitaliste, seul projet humain global voué à s’améliorer encore à l’avenir jusqu’à recréer une humanité augmentée, dénaturée, pucée et clonée comme un cheptel docile, enfin domestiqué par une minorité d’initiés psychopathes et immortels qui auront alors réussi l’impensable : substituer au réel un réel sous contrôle, substituer à la nature une nature sous contrôle, substituer à l’humanité une humanité sous contrôle.

Est-ce ce projet absurde et criminel que nous souhaitons cautionner ? Est-ce pour le défendre que vous prétendez nous mener à la guerre ?